XEn continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies afin d’assurer le bon déroulement de votre visite. Plus d'information

repas en famille

Comment préserver son microbiote pendant les fêtes ?

Fin d’année rime avec repas festifs, qui peuvent avoir un impact sur le microbiote intestinal.

Ainsi, pour préserver sa santé intestinale, que faut-il privilégier dans l’assiette de Noël ?

Une question posée au Dr Camille Le Queré, médecin nutritionniste.

 

Les alliés indispensables sont :

-des aliments prébiotiques (afin de fournir de l’énergie aux probiotiques et aux « bonnes » bactéries intestinales) : ne pas hésiter à les majorer dans les menus ! Par exemple : l’ail, asperges, châtaignes (plutôt que les marrons), le poireau, le panais, l’oignon, le topinambour ou les haricots verts par exemple pour accompagner la dinde ! On retrouve une « action prébiotique » également dans de nombreux fruits, ou fruits oléagineux (amandes, noix, noisettes…) ;

-des aliments riches en fibres solubles (comme les légumineuses, asperges, carottes, oignons mais aussi orange, mangue, pamplemousse..) et insolubles (chou-fleur, épinard, navet, haricots verts, grains entiers, framboises, fraises, pommes, bananes, poires, noix..) : ils permettent d’augmenter la satiété et le confort intestinal, facilitent l’absorption des corps gras et maintiennent une glycémie stable ;

l’eau pendant et entre les repas, pour son action positive sur le système digestif et salivaire, ainsi que pour la transformation des sucres en énergie ;

-La pratique d’une activité physique : balade digestive 30 min après le repas, pour faciliter l’entrée des sucres dans les cellules musculaires et limiter l’accumulation de calories superflues ;

L’alcool et le café sont à consommer avec parcimonie, en privilégiant comme alcool le vin rouge pour sa teneur en polyphénols.

 

Exemple d’un menu « microbiote festif » 

 

Velouté à l’oignon, chips de panais.

Dinde ou poisson, avec une crème de topinambours et pomme de terre le tout accompagnés d’haricots verts + 1 verre de vin rouge

 Fromages de brebis ou de chèvre, sur un lit de salade d’épinard parsemé de noix + 1 verre de vin rouge

-Salade de fruits mûrs (banane/poire), saupoudrée de noisettes et amandes

Sans oublier la convivialité !

 

 

La prise des probiotiques est également une option intéressante. En effet, ces « micro-organismes » aident à maintenir l’équilibre de la flore intestinale, et contribuent à la bonne digestion des aliments. Ces derniers seront conseillés par votre médecin ou pharmacien ;

 

Bonnes fêtes de fin d’année !