XEn continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies afin d’assurer le bon déroulement de votre visite. Plus d'information



assimilation fer

Assimilation du fer et microbiote intestinal

Il a été montré qu’une supplémentation en fer impacte la composition du microbiote intestinal et l’activité métabolique des bactéries. A l’inverse, quels sont les effets du microbiote intestinal sur l’homéostasie du fer ? Des chercheurs français ont observé que, dans les cellules intestinales de souris axéniques (dépourvues de microbiote intestinal), les stocks de fer étaient très faibles et l’expression de la ferroportine, une protéine qui assure le transport transmembranaire du fer vers le plasma, était réduite de moitié comparée aux cellules intestinales de souris conventionnelles (avec microbiote intestinal). Chez les souris axéniques, l’introduction de souches bactériennes appartenant aux espèces Faecalibacterium prausnitzii ou Bacteroides thetaiotaomicron a permis de multiplier par 12 les taux de ferritine, une protéine de stockage du fer, dans le colon. Ces données suggèrent que la colonisation de l’intestin par des bactéries spécifiques et donc, la présence d’un microbiote intestinal particulier, favorise le stockage du fer et son transport. Cette interaction croisée entre bactéries commensales et fer pourrait permettre de mieux comprendre les anomalies du métabolisme du fer associées à des états de dysbioses.

 

Deschemin et al. The FASEB Journal 14 sept 2015

 

Etude mise en ligne le 04 janvier 2016.