XEn continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies afin d’assurer le bon déroulement de votre visite. Plus d'information

transmission virus Zika microbiote

Transmission du virus Zika de la mère à l’enfant : et si le microbiote pouvait protéger ?

L’infection par le virus Zika, au départ considérée comme une maladie assez banale, présente des risques de microcéphalies pour les fœtus infectés. Une équipe de chercheurs s’est intéressée au processus de transmission de ce virus de la mère à l’enfant, mystère jusqu’alors resté entier. Le microbiote, via son intéraction avec le système immunitaire, pourrait influer sur le développement du virus.

Lors de cette étude, des chercheurs de l’Université d’Emory ont analysé un petit nombre de placentas humains à terme pour identifier les types de cellules vulnérables à l’infection par le virus Zika. Ils ont identifié les cellules Hofbauer (macrophages du placenta issues de cellules souches mésenchymateuses du fœtus en développement), mais aussi les cytotrophoblastes, les cellules présentes dans la couche médiane du placenta. Leur analyse suggère que le virus commence par infecter certains des syncytiotrophoblastes (tissus formés à partir du trophoblaste dès le 7ème jour de développement et composant la couche la plus externe de cellules qui entoure et nourrit le fœtus) puis le virus infecte les cellules Hofbauer où il se réplique alors.

Ces cellules Hofbauer – des cellules immunitaires – ont un accès direct aux vaisseaux sanguins du fœtus, ce qui explique la transmission du virus du sang maternel vers l’enfant.

Toutefois, cette réplication au sein des cellules Hofbauer n’est pas systématique et constatée dans tous les placentas, et les chercheurs évoquent ici la présence de certains facteurs de protection, dont la nutrition et le microbiote. En effet, ces deux facteurs ont une influence sur le système immunitaire, dont les cellules Hofbauer font partie.

Ces travaux, publiés dans la revue Cell Host and Microbe, suggèrent que ces cellules constituent une cible pour lutter contre l’infection en bloquant leur réplication avant leur entrée dans la circulation sanguine fœtale.

Un axe prometteur qui doit, concluent les chercheurs, être exploré davantage.

Copyright © 2016 AlliedhealtH Sante log https://www.santelog.com/news/prevention-sante-publique/zika-le-microbiote-en-cause-dans-la-transmission-de-la-mere-au-f-tus_15827.htm