XEn continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies afin d’assurer le bon déroulement de votre visite. Plus d'information

obésité transfert microbiote intestinal

Passe ton microbiote intestinal à ton voisin…

Il a été montré que le transfert de microbiote intestinal pouvait modifier certains paramètres métaboliques comme la sensibilité à l’insuline. Une nouvelle étude, publiée dans Science, vient confirmer ces résultats.

Les microbiotes intestinaux de sœurs jumelles ont été transférés à des souris axéniques (sans microbiote). Les souris exprimaient le même phénotype que les jumelles donneuses : les souris ayant reçu le microbiote de jumelles « obèses » développaient une obésité et un phénotype métabolique associé à l’obésité, alors que les souris ayant reçu le microbiote « mince » restaient minces.

Les auteurs ont également montré que le développement du phénotype obèse pouvait être limité si les souris ayant le reçu le microbiote « obèse » cohabitaient avec celles ayant reçu le microbiote « mince ». C’est le passage des bactéries par coprophagie, essentiellement les Bactéroides, ainsi qu’un régime alimentaire adapté (riche en fibres et pauvre en acides gras saturés) qui expliqueraient cet effet protecteur.

Ridaura VK et al. Science. 2013 ; 341 : 1241214.