XEn continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies afin d’assurer le bon déroulement de votre visite. Plus d'information

microbiote intestinal hépatite alcoolique

Microbiote intestinal et hépatite alcoolique

Toutes les personnes consommant de l’alcool de manière excessive ne développent pas une maladie grave du foie. Cette inégalité devant la toxicité hépatique de l’alcool dépend du microbiote intestinal. Une dysbiose avait été observée chez des patients avec une hépatite alcoolique aigüe sans qu’elle n’ait été retrouvée chez des patients alcooliques sans maladie grave du foie.
Des chercheurs ont montré chez la souris, une relation de causalité entre dysbiose et survenue d’une hépatite alcoolique. Ils ont transféré le microbiote intestinal d’un patient alcoolique avec un foie sain et celui d’un patient alcoolique souffrant d’une hépatite à des souris. Après ingestion d’alcool, seules les souris qui avaient reçu le microbiote intestinal du patient alcoolique malade ont développé une hépatite.
Ces travaux montrent que la susceptibilité individuelle à la toxicité hépatique de l’alcool dépend, au moins en partie, du microbiote intestinal.
Lliopis M et al. Gut. 2015. doi: 10.1136/gutjnl-2015-310585