XEn continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies afin d’assurer le bon déroulement de votre visite. Plus d'information

femme probiotiques santé cérébrale

Un lien entre microbiote intestinal et activité cérébrale ?

La flore intestinale à un rôle bien connu dans la digestion et stimule également le système immunitaire. Une nouvelle étude portant sur 36 femmes âgées de 18 à 55 en bonne santé montre qu’elle influencerait également l’activité cérébrale.

Dans cette étude, les femmes ont été réparties aléatoirement en 3 groupes de 12 : les deux premiers ont consommé deux yaourts/jour enrichis (groupe 1) ou non (groupe 2) en probiotiques pendant 4 semaines en plus de leur alimentation habituelle tandis que le dernier (groupe 3) ne se nourrissait pas de yaourts.

L’activité cérébrale des volontaires a été mesurée par Imagerie à Résonnance Magnétique (IRM) avant et après la supplémentation en période de détente ou après un exercice de stimulation affective. L’apport en probiotiques est significativement associé à une modification de l’activité cérébrale d’une zone spécifique correspondant à une meilleure gestion des émotions et de l’agressivité. En revanche, l’activité cérébrale est restée stable ou a augmenté chez les femmes n’ayant pas consommé de probiotiques.

Ces résultats pourraient ouvrir la voie à de nouvelles stratégies de prévention privilégiant l’axe cerveau-intestin mais nécessitent d’être encore complétées par d’autres recherches.

femmesprobiotiquesetsantementale_710x360

Tillisch K. et al. Gastroenterology. 2013 Jun;144(7):1394-1401.

 

Etude mise en ligne le 17 août 2015